Benoit Billotte// Commande du Centre Pompidou-Metz dans le cadre de l’exposition

Jusqu’au 1er avril, on peut admirer l’ œuvre de Benoît Billotte au CPM, depuis le parvis du musée on lève les yeux et bim (!!!)

Bon sinon l’expo est pas mal ;-)Vu dans le Répu, derrière monsieur Billotte une certaine Vera Molnar (Benoît sait toujours bien s’entourer !) 😉

photokarim-siari
Wind Drift
Production Centre Pompidou-Metz, 2013
Visible depuis le parvis

Maniant les cartes, les flux et les statistiques, Benoît Billotte propose un détournement formel et conceptuel de ces données objectives que la société produit pour se donner des repères. Coupées de leur contexte, elles sont ramenées à leur pure abstraction et deviennent des signes graphiques et poétiques aux interprétations ouvertes. Pour Une brève histoire des lignes, l’artiste recompose une topographie du vent, élément par essence insaisissable. Cette cartographie murale, s’inspirant de cartes réelles, présente la trêve impossible du vent, suspendu dans sa course, et le traduit en flèches tourbillonnant comme un essaim ou un vol d’étourneaux. L’artiste utilise le sable, élément charrié par le vent, pour matérialiser les lignes de force du souffle, l’incertitude et l’impermanence d’un mouvement. Il ponctue également le parcours avec des motifs évoquant les cartes isobariques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.