LEE résidents hiver 2018 Maxime LE MOING

Maxime Le Moing
Autour du film « Les soldats sont des DJs »
vernissage le vendredi 16 mars à 18H30
exposition visible les 16/17 et 18 mars 2018 de 14H à 18H

soldat dj maxime lemoing

L’industrie de la guerre et celle du divertissement entretiennent des relations soudées. La guerre est devenue film par l’usage de multiples armes technologiques appelées effets spéciaux. Ces outils transforment la scène de combat en un véritable plateau de tournage. Il s’agit à présent de faire la guerre proprement, sans trace de blessures et médiatiquement plus acceptable. Cette propreté passe par la déclinaison d’ustensiles de guerre en produit de divertissement, et vice et versa. C’est ainsi que les sounds systems utilisés pour les salles de cinéma ou les frees partys furent tout d’abord employés par l’armée, que l’utilisation en boucle des musiques d’Eminem ou de Metallica ont rendu la torture sonore plus douce, que les drones utilisés par l’armée se retrouvent à présent en vente en magasin. Un hommage fut même rendu au film Apocalypse Now en réactivant la fameuse scène de la « chevauchée des walkyries » durant une attaque à Bagdad.

Les frontières sonores se retrouvent à présent dans un balancement indéterminé entre jeu, culture et guerre dont Maxime Le Moing en propose diverses interprétations artistiques. En s’inspirant des essais de Juliette Volcler et des concepts de « cinémas imaginaires » propres aux cinéastes lettristes des années 50, le modeleur propose, dans le cadre de sa résidence au Lée, un film qui fut mystérieusement saboté par un membre de l’équipe durant le tournage. Ce métrage s’intitulait « Les soldats sont des DJs » et avait pour ambition d’être une fiction documentaire sur l’utilisation de musiques populaires et de leurres sonores dans l’usage de la guerre. Seuls quelques éléments ont être pu récupérés du tournage (croquis, enregistrements sonores, premières pellicules). À partir de ces preuves éparses, le public est invité à recomposer le film par représentation mentale.

LEE résidents DAAM LO « Pyrochromie » du 15 au 17 septembre 2017/vernissage le 15 septembre à 18h30

LEE résidents DAAM LO
« Pyrochromie »

peinture

du 15 au 17 septembre 2017

vernissage le 15 à 18h30

Durant les vacances scolaires estivales, Le LEE se repose tranquillement tandis que les résidents travaillent dur !

expo daam lo

Cette année LE LEE a accueillit le peintre Daam Lô, sa palette est réduite et porte encore en elle les traces de sa jeunesse à Dakar, mais c’est avant tout celle d’un citoyen du monde. Inspiré par les grands maîtres figuratifs que sont Rembrandt, Courbet, Iba Ndiaye, Edward Hopper ou encore Qi Baishi, Li Keran, Hokusai ou Utamaro, il entretient cette passion depuis sa plus tendre enfance. Une inspiration qui puise dans les arts populaires, de la fresque murale à la musique pop, et une démarche tout à fait logique pour un artiste autodidacte, qui, en musique, comme sur la toile, refuse tout académisme, prêchant pour un art de la rue avec sincérité et simplicité.

MODÈLE/MODÈLE Biehler & Higelin vernissage le 9 sept. 2016 à 18H30

jackyjacky_spocktpring_03_72dpi

C’est en faisant le constat de leur goût immodéré pour la réappropriation dans leur pratique respective, que les artistes et amis Joachim Biehler et Violaine Higelin décident de former le duo de drag kings-queens virtuels Jacky et Jacky.
De Marcel Duchamp à Andy Warhol en passant par Piero Manzoni, durant cette résidence d’été au LEE, Joachim Biehler a approfondi ses recherches sur les notions de filiation et de transmission tandis que Violaine Higelin a détrôné Vénus pour en créer une déesse avatar et porter une réflexion sur la persistance des modèles.
Jacky & Jacky quant à eux/elles vous réservent une surprise intergalactique.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

LEE-Résidents LYO-Est & Rencontre avec Eskimo/26 Juin 2016

LEE Résidence /LYO-Est
Un collectif de création et de diffusion des images en mouvement dans leur dimension multiforme.

start public : sam. 18 juin, 18h30

ouverture publique : 18,19 juin / 24, 25, 26 juin

restitution et finissage : dim. 26 juin, 17h00
visu_LYO_web
LE LEÉ, nous invite à investir son lieu collaboratif d’expérimentation et d’échanges, et ce mode de fonctionnement engageant nous amène à proposer un espace temporaire autour du faire ensemble, un temps de création que nous envisageons à la frontière entre une exposition in progress et un laboratoire de production collaborative ouvert au public.

Au moment où nos sociétés semblent osciller entre des formes réactionnaires et des approches alternatives, l’avenir pose question. Ce contexte est éprouvé comme un déséquilibre qui nous amène à placer l’idée de basculement au centre du processus de travail.

Déclencher des questionnements relatifs à nos identités, nos façons de vivre et nos modes de consommation; Mettre en jeu des propositions singulières ou collectives, des regards portés sur notre époque, des prises de positions revendiquées ou suggérées…

Auberge espagnole

pour le finissage du 26 juin 2016

vers 18H30
LEEdimanches / ESKIMO en concert 

Entrée libre, sortie au chapeau
Auberge espagnole.

https://www.facebook.com/events/1798482480382671/?notif_t=plan_user_invited&notif_id=1465893503309927

eskimo photo

Eskimo est sans doute une vieille âme pour insuffler tant de maturité dans les chansons qu’elle écrit, compose et interprète. Nul besoin d’artifice. La voix, les mains sur la guitare, suffisent à éclairer ces paysages familiers qui scintillent à nos oreilles. Il y demeure quelque chose de rare, d’intègre qui charrie nos émotions. On écoute ces visions intimes, pudiques où se marient les antagonismes: douceur métallique, chaleur lunaire, c’est entre ces mots que se déploient le don et le talent de l’Eskimo.

Son nouvel Ep Dancing Shadows sort ce mois-ci et on est très heureux de l’accueilir.
https://eskimo2.bandcamp.com/album/dancing-shadows
https://www.facebook.com/eskimomusik/

En cloture de l’exposition LYO-Est :
https://www.facebook.com/events/1034121540007165/