DSCF4351

Edition 4 / invités : Célia Charvet, Patrick Eudeline et Christophe Prévost.

Depuis trois ans Le Laboratoire d’Expression Élastique ( Le LEÉ ) participe à l’événement Littérature et Journalisme en proposant au public une rencontre avec différents auteurs.


La spécificité du LEÉ est d’être à la fois un atelier et un espace expérimental et d’échange avec un public non exhaustif, c’est pourquoi lors du festival nous proposons aux auteurs choisis d’expérimenter une forme de rencontre à chaque fois particulière.

Cette année nous donnons carte blanche à un journaliste culturel et musical, Christophe PREVOST, pour nous faire découvrir un univers et une pratique singulière de la scène française à travers un entretien avec Patrick EUDELINE ainsi qu’une performance sonore de petite forme à partir du texte « 45 tours » de l’auteure Célia CHARVET.

Nous présenterons une créationcollective qui adoptera la forme d’une performance à partir de ce texte partition, extraits de 45 tours, par Célia Charvet.

Fruit d’une collaboration entre Célia Charvet (auteure), Philippe Pannier (musicien), Maud Lucien et Justine Dayet (plasticiennes), Mireil Alonzi (danse), Nathalie Zannini ( comedienne et chorégraphe), Aline Tomassetti (lectrice) nous vous proposons une création élastique et collective à partir du texte de Célia Charvet.

 

 

 

 

Performances 45 tours, à partir du texte 45 tours par Célia Charvet.
Les performers : Mireil ALONZI, Justine DAYET, Maud LUCIEN, Philippe PANNIER, Aline TOMASSETTI, Nathalie ZANNINI. Documentation : Claire LOSSON //

sur réservation : contact@le-lee.com // 17h /le 13 avril 2014 @ Le Leé 24 rue Saint Eucaire à Metz.

 45 tours est un texte que j’ai écrit en marchant autour d’un lac durant l’année 2013. 45 fois un tour de lac en écrivant au rythme des sensations parmi d’autres corps en mouvement. A chaque tour, un jour différent. Une atmosphère, des situations, des tonalités différentes. A chaque tour, un texte différent. Le tour du lac est une piste qui fait tourner les corps dans des chorégraphies variées aux gestes répétés. Au centre, le grand corps du lac autour duquel le bal peut avoir lieu. Chaque texte est comme une partition des scènes qui se jouent. C’est une écriture dans et de la sensation. C’est l’écriture d’un corps qui imprime les sons, les lumières, les odeurs, les rencontres, les respirations, les efforts. Le texte partition s’organise dans l’espace de la feuille comme des corps sur une scène. Les mots sont des corps qui à leur tour doivent être activés. Qui doivent être portés, transportés, par d’autres corps, dans un autre espace, dans un acte de résonance. Pour confronter les contextes et les voix, et pour éprouver la dimension fictionnelle des espaces habités.

plus d’infos sur les travaux performers // liens …

DSCF4351

 

 

 

 

 Philippe Pannier est guitariste, il développe au fil des rencontres sa propre dynamique d’improvisation, qu’il transmet aujourd’hui aux étudiants du Pôle d’enseignement Supérieur de la musique Seine-St-Denis et au CRR d’Aubervilliers. Compositeur, interprète et improvisateur, il met en scène des spectacles qui associent la musique à d’autres formes artistiques – Arts Plastiques, théâtre, danse – travaillant avec des chorégraphes tels que Micheline Lelièvre, Isabelle Van Grimde, Sachiko Ishikawa, Santiago Sempere.
Le rapport au corps, aux gestes qui font les sons, a toujours été, et reste aujourd’hui essentiel pour lui c’est pourquoi il poursuit un travail de recherche, de réflexions et de création, avec la chorégraphe Micheline Lelièvre, sur le geste, le corps et la matière sonore dans l’improvisation.

 

Mireil Alonzi /  aka La Vie Laine

DSCF4180

 

 

 

 

Justine Dayet / Étudiante en art de 5ème année à l’ESAL

justine dayet

 

 

 

 

Claire Losson est photographe-plasticienne et intervenante sociale récemment diplômée d’un master en sociologie. Ses centres d’intérêt et de recherches s’articulent aux confins du social et du culturel, notamment dans l’espace urbain. Sa correspondance (mail-art) signe depuis 20 ans une posture en résonance avec certaines postures artistiques qui ponctuent l’histoire de l’art d’interstices laissés vacants. En somme, une pratique discrète. Diplômée de DNSEP en 1996 à l’école d’art de Metz, elle participe depuis à différents projets à dominante photographique : à l’occasion de la résidence « double-jeux » à l’Arsenal d’Emmanuel VOOIHN, en 2001, elle témoigne par la photographie du travail de la chorégraphes et de ses danseurs, à travers l’exploitation du médium vidéo. Elle participe à l’exposition collective kiosque 3 dirigée par Ann Guillaume, en compagnie de Valérie Archeno, Blaise Harrisson, Patrizia Karda au Kiosque –Images de Paris 11e en 2009. En parallèle et en pointillé, elle développe diverses collaborations plastiques avec des artistes de la scène musicale locale comme The Verduns, Le singe blanc, Elle l’a mauvaise, Mr Marcaille …

Maud Lucien

 

 

 

 

Maud Lucien anime au côté de Baptiste Verdoliva et Roxane Lippolis le Leé (laboratoire d’expression élastique) depuis sa création en 2009 à Metz. Diplômée de l’école d’art de Metz en 2001, elle participe à plusieurs résidences et  expositions personnelles et collectives auxquelles elle préfère un art brut de la diffusion, hors des circuits  dédié à l’art contemporain. Ses expérimentations plastiques interrogent des espaces en mutation, fragilisation, activant des transversalités de langages artistiques et des questionnements culturels.

Aline Tomassetti

Aline T

 

 

 

 

DSCF4239

 

 

 

 

 

Nathalie Zannini est comédienne et metteur en scène, elle a étudié au conservatoire de théâtre de Metz. Elle met en scène plus d’une cinquantaine d’œuvres classiques et contemporaines, en réalisant en parallèle une soutenance de mise en scène à l’Université Paul Verlaine de Metz. Après plusieurs années, ce travail théâtral la porte sur des créations plus intimes, de substance essentiellement de corps et de voix-pensée. Elle donne naissance, et devient directrice artistique en 2010 de la compagnie ENZ et réunit des artistes d’horizons divers. Elle réalise « Nine Days » co-produit par le CCAM de Vandœuvre-les-Nancy et Faux Mouvement à Metz. «Nine Days» fait suite à ce qu’elle a construit et expérimenté lors de ses performances effectuées au Centre Culturel André Malraux Scène Nationale de Vandoeuvre-les-Nancy avec Arnaud Hussenot dans le cadre de « Musique Action », au Centre Pompidou Metz et Rugy avec le Collectif AER et au FRAC Lorraine en août 2010, pour «Proxy Coma» de l’artiste espagnole Dora Garcia dans le cadre de l’exposition « A l’ombre d’un doute ». Ces longues performances marquent une phase supplémentaire et radicale dans son travail personnel et sa direction artistique.Le langage du corps et la voix-pensée sont désormais le cœur de son travail, et son sujet quasi obsessionnel ; le comportement, l’invisible, le vide.

« Il faut inlassablement déplacer les limites, les marges et les points de vue, explorer, se hasarder, broyer nos certitudes et notre commodité, et afin que nos sens éveillés puissent percevoir le monde mouvant, dans sa nudité, sa complexité, sans filtre et sans diktat, dans toutes ses singularités, sur le fil du rasoir mettre à l’épreuve notre sensibilité. »

Nathalie Zannini

 

 

Rencontres avec Patrick Eudeline invité par Christophe Prévost.

les 11 et 12 avril 2014 @ Le Leé.

Patrick Eudeline est musicien, journaliste musical et écrivain.
Chanteur et guitariste du groupe Asphalt Jungle en 1977, il fait figure sur la scène rock française. A l’époque, il a également joué dans différentes formations comme Angel Face ou Strike Up, avant de poursuivre une carrière en solo. Auteur en 1977 du livre L’Aventure punk, il a été l’invité de France Culture. Il s’est lancé dans la critique rock en 1973 sous l’influence d’Yves Adrien et de Jean-Jacques Schuhl. Il a notamment écrit pour Best, Actuel, Libération et Nova Magazine.
Il publie des romans, et est également directeur littéraire d’une collection aux Editions Scali. Il a aussi tenu quelques rôles au cinéma et au théâtre, notamment dans Baise-moi de Virginie Despentes et Tel père telle fille d’Olivier de Plas. . .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *