Marcel Werther

Marcel Werther, / vit et travaille,

Marcel Werther est un plasticien  post-moderne. Avec un peu d’humour.

Il travaille sans se donner d’autres moyens que ceux des sites où il opère, ses installations ou/et environnements tentent  d’activer à la fois le lieu et son contexte. Il a participé à  plusieurs expositions temporales au Leé  dont il est curator .

Dessinateur compulsif, Marcel Werther n’utilise pas un carnet de bord mais un générateur de contenu. Ce qui ressemble au premier coup d’oeil à un carnet moleskine de série se révèle être pour Marcel Werther un outil ultra-technologique  de transcription graphique et scripturale, la palette hypertextuelle d’un  artiste embarqué dans son époque. On peut glisser quantité de petits bouts de papiers griffonnées dans un seul carnet :l’équivalent de ouatmilles laser-discs  et l’avantage du pluggin direct.  L’apport des nouvelles technologies lui permet le plus souvent de planter son idée multi-media (image / texte / son) de départ pour expérimenter sans projet et perdre un maximum de temps. En quête de contraintes renouvellées,  Marcel Werther travaille parfois sur son lit, sans même se déplier, parfois même sans manger, ce qu’il ne tente pas de justifier par une position déprécive.

Cette esthétique singulière  dans le champs plastique interroge ses rapports à la procrastination séculière et régulière et son devenir dans les sociétés occidentales et labiales. Dans certaines performances on l’entend même écouter la radio… Par Romantisme radical post-adolescent ou par peur panique des pensées dogmatiques, Marcel Werther s’est toujours refusé à épouser aucun enseignement traditionnel, il  le regrette  lors d’une révolution récente à paraitre hier. Ces oeuvres de jeunesse, bilingue expriment son radicalisme dans des vidéos comme dans « j’en ai marre du chou, mon chou / I’m fed up with cabbage, mon chou » ou avec un sloggan récurrent « Marcel me harcèle » qu’il s’approprie et  thermocolle sur des slips en coton bien avant que ce  type de support ne se popularise.

Chercheur en dilettante au Leé dés 2011, il se spécialise rapidement  dans les domaines du dé-scriptural, plus précisement dans les ratures et leés marges. Expert en cristallisation, il milite en autruiste pour offrir ce processus qui remonte à Stendhal en open source, à un public plus large.

quelques  repères biographiques concernant Marcel Werther //

_ Marcel Werther est étudiant dans une  école municipale  d’art en France lorqu’il redécouvre le processus du CUT-UP NEW BEAT suite à un rêve érotique dans lequelle W.Burrought lui botte les miches, il s’empresse d’emprunter à son  voisin  une paire de ciseau et sacrifie deux éditions de poche, Mort à Venise et Les souffrances du jeune Werther dont il mâche les mots en salle d’édition pendant plusieurs années.  Devenu accroc à l’encre il passe la plupart de son temps dans l’atelier de gravure. Il quitte l’école au sommet de sa gloire, félicité par le jury. Quelques années plus tard  il  devient lesbienne par choix politique. C’est la même année qu’il rencontre Cherlotte (il l’aimera toute sa vie) lors d’une conférence de presse sous le péristyle de la mairie, à l’occasion de la troisième édition des parcours d’artistes à Metz. Il ne fallait pas tant de colonnes à Oedipe pour qu’il  la reconnaisse les yeux fermés : non, pas Le maire de gauche, mais La Gradiva *1 toute droite, revenue du roman de Jensen.*2 C’est  alors qu’il décide de ne pas  se crever les yeux et esquive un rateau lorsque Le philosophe Derrida lui transmet un axiome mundi essentiel qui lui permet d’échapper au suicide par l’éperon : le charme des femmes opère à dis-tanz ! ,  //

 

*1_ Il faut entendre La Gravida avec un accent lorrain car les freudians slips ne concernent que ceux qui les glissent (ndl)

* 2_Il s’est avéré peu de temps après les faits troublant énoncés qu’il s’agissait d’une dangereuse ballerine situationniste Russe, échappée d’une boite à musique ayant  usurpé l’identité d’une jeune journaliste par reconnaissance vocale. On l’a arrêté pour dysexlie ( extrait du journal debord 2009) *_3

*3_Les recherches récentes sur les réseaux sociaux de l’époque ne permettent pas d’établir avec certitude l’identité de cette femme qui n’apparait qu’aux cotés d’une mouette empaillée ou assise au bord d’une piscine ce qui confirmerait la thèse d’un exil maritime et volontaire. Certains pensent qu’elle n’était pas danseuse mais violoniste, mais qu’elle avait un énorme violon.

Pièces récentes / Expositions

an tea table 2000, collage collé sur carnet à partir d’une photo argentique exposée deux fois, une à l’endroit, une à l’envers , par mégarde.

in-titable 2010, expositions temporales sérielles réalisées au leé en janvier 2010, il fige des scènes d’atelier à l’occasion d’expositions temporales non régulières.

One thought on “Marcel Werther

  1. Pingback: exposition temporale au leé / Werther Marcel « Laboratoire d'expression élastique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *